• Marc Fraissinet

Introduction à la psychologie jungienne de C.G.JUNG (1925)


Introduction à la psychologie jungienne - Marc Fraissinet Hypnose Poitiers de C.G.JUNG (1925)

On peut distinguer deux types de pensées : la pensée intellectuelle ou dirigée, et la pensée passive, automatique ou imaginative. Dans le processus de pensée dirigée, les pensées sont utilisées comme des outils, elles servent les objectifs de celui qui pense ; alors que, dans la pensée passive, les pensées sont en quelque sorte comme des individus qui vaquent chacun à leurs affaires ; La pensée imaginative ne connaît aucune hiérarchie ; les pensées peuvent même s’opposer au moi.


Le conscient est obligé d’avoir une attitude très dépréciative envers les contenus inconscients, de façon à demeurer tout à fait conscient. Le conscient nous dit toujours : « éloigne-toi de cela », et il tend plutôt à augmenter la résistance à l’inconscient qu’à la diminuer. De la même manière, l’inconscient s’oppose à la conscience et c’est le drame des hommes que d’être forcés de se couper de la nature pour pouvoir devenir conscient. Soit ils sont sous l’emprise de l’énantiodromie et deviennent le jouet des forces de la nature, soit ils en sont trop éloignés.


Pour en revenir à la question de l’imagination, si l’on arrive à se libérer de la résistance qu’on a à entrer en contact avec l’inconscient, et que l’on parvient à développer la faculté de coller à l’imagination, on peut alors observer le jeu des images. C’est ce que fait naturellement l’artiste, mais il n’en retient que la valeur esthétique, alors que l’analyste essaie de saisir toutes les valeurs, intellectuelles, esthétiques, émotionnelles et intuitives.


Il m’a semblé qu’un principe compensateur régulait le conscient et l’inconscient. Mais j’ai compris plus tard que l’inconscient se régulait aussi de lui-même. Il s’agit du pour et du contre. L’inconscient n’est nullement l’exact opposé du conscient. Il peut être différent de façon irrationnelle. On ne peut déduire l’inconscient du conscient. L’inconscient s’autorégule, tout comme, le fait le conscient.


Nous sommes rarement conscients des expressions de notre visage ; ce qui vient de l’inconscient s’y laisse continuellement deviner et est tout à fait visible pour l’observateur extérieur qui, parfois, semble s’étonner que nous puissions voir ce que, de son côté, il peut percevoir très clairement.


Marc Fraissinet hypnopraticien à Poitiers vous reçoit pour des séances d'hypnose dans son cabinet.